Spiruline

La spiruline : un superaliment

La spiruline, l’algue bleue aux multiples atouts

Quelles connaissances avons-nous sur la spiruline ? Quelles sont ses origines, ses apports en nutriments, ses propriétés, ses vertus pour notre santé ?

On l’appelle : « algue bleue », car elle contient naturellement un pigment de couleur bleu cyan, la phycocyanine, qui lui est spécifique.
Spiruline
Elle doit son nom latin à sa forme spiralée : Arthrospira platensis, ce qui est aussi à l’origine de son nom contemporain.
Ce qui est surprenant lorsqu’on observe la spiruline au microscope, c’est sa ressemblance avec la spirale de l’ADN.

 

La spiruline : son origine

Au commencement, il y a près de 3,5 milliards d’années, … était la bactérie. Dans un premier temps, cette bactérie n’utilise pas d’oxygène, elle est dite « anaérobie ». C’est le premier élément de vie sur notre planète Terre qui est alors couverte d’océans.

Puis, des transformations s’opèrent dans le règne bactérien. L’amorce d’un processus de photosynthèse voit le jour : certaines bactéries captent l’énergie solaire pour permettre leur propre développement organique et la production d’oxygène à partir également du gaz carbonique et de l’hydrogène de l’eau.

C’est ainsi que débute le règne végétal avec la venue de cette cyanobactérie ou algue bleue. Cette évolution est donc à l’origine de la diversification des espèces vivantes sur Terre avec l’enrichissement de l’atmosphère en oxygène et en ozone…

 

La spiruline : à travers le temps et dans le Monde

Les premières traces d’utilisation de cette algue unicellulaire par l’espèce humaine remontent à la nuit des temps.
Les peuples primitifs savaient récolter cette algue à la surface de l’eau pour se nourrir, ainsi que de nombreuses civilisations par la suite.

On la trouve ainsi au Mexique, dans les Andes, chez les Aztèques, les Mayas ou les Toltèques.
Elle est par ailleurs présente en Afrique, au Tchad dans la tribu des Kanembous, en Inde…

Imaginer que l’on retrouve encore aujourd’hui sous sa forme première et intacte ce micro-organisme vivant ancestral est une victoire de l’évolution !

 

La culture de cette micro-algue

À l’état naturel dans les régions chaudes, la spiruline sauvage vit dans des lacs ou étendues aux eaux alcalines, riches en minéraux et de température chaude.

 

Culture de la spiruline

Aujourd’hui, elle est par ailleurs cultivée et récoltée de manière industrielle ou artisanale en milieu aquifère dans des fermes contenant des bassins. Sa culture est gourmande en lumière du soleil et en chaleur. On la retrouve sur presque tous les continents à travers le Monde : en Asie, en Afrique, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et centrale, en Europe…

 

Les cultures artisanales à petite échelle respectent l’environnement et l’écosystème, car elles ne font pas appel à des traitements phytosanitaires et consomment peu d’eau.

 

Les trésors de la spiruline

La spiruline renferme 65% de protéines et tous les acides aminés essentiels. Elle constitue ainsi une source majeure de protéines végétales. Les personnes adoptant un mode d’alimentation végétarien, végétalien ou végan peuvent ainsi y trouver une apport important en protéine.

Cette algue est par ailleurs très riche en acides gras essentiels polyinsaturés de type omégas 6 (acide gamma linolénique).

Elle contient :
– un grand nombre de minéraux alcalins (magnésium, potassium, calcium, sélénium)
– des vitamines (du groupe B dont la B12, A, E et K)
– de nombreux oligoéléments (fer, cuivre, manganèse, zinc)
– des fibres et quelques enzymes
– des pigments provenant de la chlorophylle (verts), du béta carotène (orangés) et de la phytocyanine (bleus).

Grâce à tous ces éléments, la spiruline a des vertus antioxydantes, détoxifiantes et stimulantes du système immunitaire.

Un trésor, une mine d’or bleu, d’une richesse exceptionnelle… Elle convient à tous et à tous les âges de la vie : pour l’enfant, l’adolescent, l’étudiant, la femme enceinte, les séniors. C’est un atout pour les sportifs, les personnes en convalescence, anémiées, déminéralisées ou en perte d’énergie, ou encore lors d’efforts physiques ou intellectuels intenses…

La spiruline peut ainsi contribuer à soutenir ou renforcer le terrain de la personne, sa vitalité, ses défenses immunitaires.

De ce fait, dans certains pays en voie de développement, des programmes d’implantation de fermes à spiruline naissent de part et d’autres depuis de nombreuses années. Pour la plupart, ils ont pour objectif de lutter contre la malnutrition et la famine, notamment auprès des jeunes enfants.

 

Le conseil de la naturopathe : comment consommer cette algue ?

On la trouve fraîche et crue, en paillettes, en poudre ou encore en comprimés et en gélules.

Compte tenu de sa richesse nutritionnelle, la spiruline est considérée comme un « super aliment ». Je conseille de l’intégrer dans l’alimentation par cures périodiques de 1 à 2 mois (selon les cas et les besoins). Ces cures pouvant être renouvelées dans le courant de l’année.

Il est important d’augmenter progressivement la dose en cas de cure. Cela laisse ainsi le temps à votre organisme de s’habituer…

Pour les adultes : de 1/2 càc, à 1 càc, puis à 1 càs rase par jour.
Pour les enfants à partir de 6 mois : de 1/4 à 1/2 càc, à 1 càc selon le poids.Smoothie à la spiruline

On peut la saupoudrer sur les aliments, les crudités, la mélanger dans des compotes, yaourts, des boissons végétales… Ou l’insérer dans des recettes à tendance sucrée ou salée. Dans des mueslis, salades de fruits, sauces, smoothies, crèmes dessert, pâtes à tartiner, jus… En veillant bien à la consommer crue afin de garder ses valeurs nutritionnelles.

Préférer consommer la spiruline en début de journée ou jusqu’en milieu d’après-midi. Au-delà, ses effets énergisants pourraient en effet nuire au sommeil chez les personnes sensibles.

 

Quelques précautions : en cas de traitement aux anticoagulants ou d’hémochromatose (excès de fer dans l’organisme).

Une astuce
: pour bien assimiler le fer qu’elle contient, je conseille d’associer la spiruline à des aliments ayant une teneur en vitamine C. Penser au citron ou autres agrumes, persil, fruits rouges, kiwis, baies de goji, pollen…

Lors d’une cure de jus « détox » : rajouter une cuillère à café de spiruline en paillettes sur le jus de manière à renforcer l’effet détoxifiant et apporter des nutriments pour soutenir la vitalité !

Le bon choix : bien se renseigner sur la qualité de production de la spiruline que vous souhaitez acheter. Dans quel milieu est-elle récoltée, comment est elle nourrie ? Favoriser les producteurs artisanaux qui garantissent une traçabilité de leur production. Sachez qu’il est possible de visiter une ferme à spiruline. Il existe en France une Fédération des spiruliniers qui vise à promouvoir la culture paysanne et artisanale de la spiruline.

lire aussi :
Les protéines végétales
Les aliments de la vitalité
Les aliments anti-oxydants
Smoothie à la spiruline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *